La thérapie contextuelle

Aujourd’hui, les pratiques en thérapie familiale ont considérablement évolué et se sont diversifiées. C’est d’abord le fait de l’évolution des familles, de leurs problématiques et du type de demande et d’attente qu’elles formulent.

Les attentes des familles ne sont plus les mêmes. La famille a évolué, les problématiques aussi et la demande n’est pas la même.

Les pratiques en thérapie familiale sont nombreuses et diversifiées. Les thérapies familiales s’adaptent à la diversité des situations rencontrées du fait des différences sociales et culturelles qui existent.

Christine Allard utilise la thérapie contextuelleJ’ai eu la chance de rencontrer Catherine Ducommun-Nagy, psychiatre, professeure associée dans le département du couple et de la famille de la Drexel University à Philadelphie et présidente de l’Institute for Contextuel Growth à Glenside, fondé par Ivan Boszormenyi- Nagy.

Catherine m’a formée sur la construction du génogramme selon les cinq dimensions de la réalité relationnelle. Cette approche de la thérapie contextuelle permet un abord concret des questions liées à la loyauté familiale et offre de nouvelles ressources pour aborder les questions liées aux injustices et à leurs conséquences relationnelles.

Cet outil permet de faire travailler les personnes sur leur histoire familiale et de mieux comprendre comment elle vient impacter leur vie personnelle, relationnelle, conjugale, familiale.

A lire

Ces loyautés qui nous libèrent – Catherine Ducommun-Nagy, Editions JC Lattès

Laisser un commentaire